CCWH RAW Photo Canon Lytro Richard OLIER Polaroid Impossible Project Fuji Instax X X-e2 XT-1 XT-2 X-pro X-T10
Fuji XQ2 vs Pentax Q-S1, X-trans s'attaque à Bayer

Comparatif intéressant de ce début d'année entre deux compacts fort différents:

Les spécifications:
A gauche: Fuji XQ2: un compact expert 12 Mpixels équipé d'une optique 25-100 mm, capteur 2/3 pouces avec matrice X-Trans.
A droite: Pentax Q-S1 un hybride expert 12 Mpixels équipé d'une optique interchangeable 27-83, capteur 2/3 de pouces avec matrice de Bayer.

face01 

Deux appareils avec des fiches techniques assez proches. Les dimensions des deux appareils sont également quasi-identiques.
L'hybride Pentax restant plus grand en terme de longueur à cause de son optique plus encombrante mais pas plus lumineuse.

dessus

C'est logique mais l'appareil reste très compact.

arrière

Le dos des deux appareils étant organisé quasiment de la même manière.

L'énorme intérêt du Pentax est son catalogue d'optiques qui vont du sténopé au télé-objectif en passant par l'ultra grand angle et les optiques "jouets".
Le prix ultraserré est également un argument: moins de 300€, voir 150€ en occasion. L'appareil n'est plus produit et Pentax n'a pas annoncé de nouveau modèle à monture Q. C'est dommage.
Même situation pour le Fuji XQ2 qui sera sans doute le dernier compact expert et qui se déniche également en occasion dans la même fourchette de prix.

A l'usage, l'optique Pentax est nettement plus piqué en grand angle, cadre plus large que l'optique Fuji mais souffre d'un peu plus d'aberrations chromatiques.
La distorsion est également importante mais se corrige facilement dans Lightroom.

X-Trans et Bayer - kesako:
Fuji a choisi de ne pas placer devant son capteur 12Mpixels noir et blanc la même grille colorée que la concurrence qui utilise une matrice colorée appelée Bayer. Chez Fuji, elle s'appelle X-Trans.

xtrans 

Bénéfice attendu: la possibilité de se passer d'une filtre appelé "passe-bas" qui réduit sur les matrices de Bayer le moiré mais altère un peu le piqué de l'image.
Inconvénient: les logiciels de traitement RAW ont nettement plus de mal à interpréter les images Fuji et le rendu des couleurs, dans les verts, est parfois altéré. 

Le test vérité: la qualité d'image.
A gauche le boitier Fuji, à droite le boitier Pentax. Les deux images sont prises au format RAW et développée dans Lightroom CC. En cliquant sur l'image il est possible de les télécharger en grand format.

perte de couleur
Images à 100%

La plus grosse différence concerne le rendu de certaines couleurs dans les verts. Les plus petites fleurs de pissenlits disparaissent dans l'image Fuji. Ce constat est vrai également en JPEG. Elles sont physiquement vues par le capteur X-TRANS Fuji mais mal dématricées et confondues dans d'autres tons de verts. Sans point de comparaison cela passe inaperçu mais reste à signaler.

détails
Images à 100%

Même constat avec les fins détails, même si c'est moins visible sur les images du blog. Le rendu Fuji est un peu moins naturel lorsque l'on zoome dans l'image et il faut nettement plus travailler les curseurs d'accentuations que sur les images Pentax qui s'accentuent très facilement.

En conclusion
Sur le capteur Fuji 12Mpixels, la matrice X-Trans n'apporte pas de bénéfices face à une matrice classique de Bayer. Le piqué n'est pas meilleur et le rendu des couleurs des très fins détails est perdu.
Il restera à tester les hautes sensibilités et la dynamique du capteur mais en première approche le mode de dynamique étendu RAW+ du Pentax semble aussi performant que le mode DR200 du Fuji XQ2.

Lequel choisir ?
Difficile à dire: Le Fuji XQ2 est plus compact, profite d'un mode Wifi et de beaux fichiers JPEG avec une balance des couleurs intelligente et globalement d'un meilleur rendu des couleurs.
Le Pentax Q-S1 offre de son côté la logique des hybrides avec une optique de bonne qualité, un meilleur rendu des couleurs pour les fins détails mais il lui manque le Wifi et tiens un peu moins bien dans une poche. L'autofocus semble également plus rapide. Bref, un bon choix.

 
La cantine

Un souffle d'air frais. J'ai faillit me retrouver en panne de film instantané lors d'une sortie photo. Cela n'était plus arrivé depuis longtemps.

Mon Polaroid 250 était au mieux de sa forme avec le film N&B Fuji FP-3000B. Grâce à sa vitesse rapide (Iso 3000) il m'a permis de capturer cette photo.

Cantine

 
Polaroid: La magie des négatifs

Les films instantanés Impossible Project offrent des possibilités créatives très intéressantes.
En premier lieu, on arrive à faire une photo instantanée avec un véritable appareil Polaroid.

Si on saisit un ciseau, il est possible de découper la photo pour récupérer l'émulsion avec de l'eau chaude. En général, on jette partie noire alors qu'elle cache une partie très intéressante: le négatif !
En le lavant soigneusement pour enlever tous les résidus de chimie, on découvre une image exploitable.

Négatif Polaroid

Ce négatif, non transparent, manque un peu de contraste. Mais en le scannant proprement et en jouant un peu sur les curseurs dans Photoshop il est possible de produire une image très intéressante:

Old plant

L'image est même plus intéressante que le positif. Ici pas de filtre pour bidouiller. 
Seule contrainte, utiliser les films noir et blanc pour réaliser cette opération (B&W 600, B&W SX70 ou B&W Spectra). Ils sont en vente ici.  Les résultats avec les références couleurs ne sont pas aussi bons.

Attention: Si vous êtes possesseur d'un "Polaroid" Fuji Instax, cette bidouille n'est pas réalisable car il est impossible de séparer les différents constituants de l'image.

 

 

 
Polaroid Polaplan 57 - 4x5 à l'essai

On m'a confié l'année dernière cette boite de vieux film instantané Polaroid Polaplan 57. Date limite d'utilisation: 2002 !

Pola04

Un film instantané N&B grand format: 9x12 cm. Il fallait donc un appareil photo adapté. C'est à dire une chambre photographique acceptant du film 4x5 et un dos Polaroid dédié (545).

Une fois tout le matériel enfin rassemblé (Merci Célia): une chambre Graflex et tous les accessoires, i
l était possible de tester ce film.

Appareil photo sur pied, un peu de bascule pour l'objectif afin de corriger la perspective et jouer sur l'étalement des plans. Ca y est tout était presque prêt...

Pola14

Pola16

Remarque importante: Mise au point à caler avec une grande précision. C'est à dire, en se servant du dépoli et surtout d'un compte-fil.
La très grande taille du négatif ne pardonnant absolument aucune erreur.

 Pola05

Dos 545 en place, film chargé. C'est à dire enveloppe de protection retirée le temps de la photo. Il était donc possible de faire une photographie avec ce film instantané rapide (iso 3000) et un temps de développement record (20 secondes).

Pola07

Marchera, marchera pas ?
Pola10 

Une image s'est formée...Ouf ! La chimie n'est pas sèche. Un exploit vu le grand âge du film - 15 ans - et des conditions de stockage inconnues.

Pola23 

L'image manque terriblement de contraste. Il n'y a pas de noir et de gris foncé. L'image n'est pas trop surexposée non plus. J'ai procédé à un test en sous-exposant et le résultat était le même... gris, gris, gris. Pas une seule "ombre" de noir.

En rééquilibrant les niveaux dans Photoshop on s'approche du résultat probable.

Bouquet 4x5 Polaplan57

Résultat qui a fière allure mais un peu truquée si l'on est puriste.

Seule nouvelle rassurante, même si ce film a disparu, une référence compatible a été relancée il y a 3  ans et offre en plus d'un positif N&B, la possibilité de récupérer un négatif de grande qualité.

Ce film s'appelle New55. J'en avait parlé sur mon blog lors de la campagne de financement Kickstarter.

Il est disponible à la vente chez New55 et d'autres sites internet comme Lomography.
Attention, la note est sacrément salée: 15 à 16€/photo. Cela reste très couteux mais sûrement bien plus fiable que de partir à la chasse aux vieux packs de films Polaroid extrêmement périmés.

 
Bienvenue chez nous

Entrée
De l'URBEX pur et dur... Un endroit difficile à photographier car la végétation emprisonne de plus en plus ces lieux. Il ne reste plus que l'entrée qui est restée préservée.

 
Polaroid 664: le portrait 'en grand format"

Après les explications, le résultat proprement dit:

The last dream

Le film est fin et nuancé. Et vous, qu'en pensez vous ?

 

 
Polaroid 664: Examen de passage réussi

Comment ne pas avoir de doutes ? Faire des photos avec un film périmé de presque 9 ans !
La chimie est elle encore humide ? Les produits en bon état ? Quelle est la sensibilité de ce film après autant d'année ?

Après un essai réussi (ouf!) pour m'assurer que tout allait bien, j'ai constaté que le film avait perdu un peu en sensibilité: 1 diaph maxi. Donc la sensibilité réelle tournais autour de d'ISO 50 à 75. Mais il gardait de très beaux restes et la chimie, point sensible de la photo instantanée, restait tout à fait au RDV et même au-delà ! Bravo Polaroid !

Avec une lumière pas vraiment géniale, obligation de passer par un flash et un LumiQuest Pocket Bouncer afin d'adoucir l'ambiance.

Pictures... 
Après quelques essais...en couleur (Fuji FP-100C Silk), je suis repassé au N&B... Vive les dos interchangeables du Polaroid 600SE.

La lumière étant mieux domptée tout comme le film, le résultat fût à la hauteur...

My first (and last) shoot with Polaroid 664

Encore une fois, je réalise ce que j'ai laissé passer et mourir en plein âge d'or de la photo numérique...
Un film d'exception qui arrive à produire des images de grande qualité ! Format génial (10cm de large) et temps de développement très court: < 1 minute.

C'est le temps des regrets après le sourire de voir cette image apparaître lorsque j'ai séparé le négatif du positif...

 
A l'essai un pack de Polaroid 664

Découverte lors d'une bourse photo: Un pack de film N&B ISO 100 - Polaroid - type 664.

DSCF8453_Snapseed

Ce film n'est plus produit par Polaroid depuis presque 10 ans. Il est donc largement périmé. Reste donc l'inconnu de l'état de la chimie, des gousses, bref du film tout simplement. Si tout est sec => poubelle.

Pour le ne pas prendre de risque, il sera testé dans le vaisseau amiral de la gamme Polaroid, le 600SE (Goose).

DSCF8454_Snapseed

Avec ses réglages totalement manuels il sera possible d'ajuster l'exposition en fonction de la sensibilité réelle et résiduelle du film. 

J'espère avoir une bonne surprise et pouvoir partager quelques photos.

Il me reste encore en stock du film FP-3000B de Fujifilm. C'est mieux que rien mais le stock baisse, baisse,...

 
Jollylook - Gros carton pour l'appareil photo vintage en carton

Super succès sur Kickstarter pour le projet de fabrication d'un appareil photo instantané en carton Jollylook . En moins de 6 jours, le projet a atteint ses objectifs et les a explosé !
Il a désormais été financé à presque 1000% !
Les organisateurs restent très optimistes et annoncent toujours une livraison des 5000 premiers appareils en Juin 2017.

Côté spécifications c'est nettement plus clair:
L'appareil fonctionne sans piles. Exit la cellule de mesure de lumière
Une seule vitesse d'obturation (1/250). 
Il faudra jouer avec le diaphragme pour choisir une exposition correcte.
Pour le mise au point, tel que noté dans l'article, il faudra positionner l'objectif sur des repères.
Bref, du pur rustique.

La chimie du film sera moins expérimentale car les films Fuji Instax sont de bonnes qualités.
Ils sont un peu légers au niveau dynamique et génèrent des artéfacts avec les très hautes lumières et reflets intenses.
Gros avantages pour ce choix technique: l'image émerge en 30 sec donc on sait rapidement si on est OK ou non et le film est vraiment disponible partout.

Aventure à suivre... 

 
Jollylook - Un appareil photo instantané en carton

Un projet très sympa vient de faire son apparition sur le site de financement participatif Kickstarter: Le Jollylook, un appareil photo instantané pliable en carton.

Cela peut semble très bizarre de choisir ce type de matériau mais celui-ci était très classique pour de nombreux d'appareils photo au début du 20e siècle.

Coronet (1935) - Source

Il n'y avait dans ces appareils que le strict minimum de métal. J'ai eu la chance de m'en faire offrir un et de faire quelques photos avec. Ils font le strict minimum mais permettent une approche photo très rustique et déroutante.

Le projet proposé sur Kickstarter a un ADN commun: Appareil photo très simple avec un contrôle du diaphragme fermant jusqu'à f:64 à cause d'une vitesse d'obturation 1/250 maxi plutôt lente. Puisque c'est la seule, il faudra faire avec...
Je n'ai pas identifié de mise au point. On positionne l'objectif sur des repères qui représentent la distance du sujet.
L'appareil reste très fun ! Pourquoi ? Il fonctionne exclusivement avec du film Fuji Instax Mini (iso 800)

On combine donc la magie de la photo instantanée avec un moyen de faire des photos assez déroutant et diablement original. L'appareil s'offre le luxe, en position fermé, d'être très compact !

Succès assuré ! 

Au moment où j'écrit ce court article, le projet est déjà financé à 68% en moins de 24h.


Le projet ne devrait pas avoir de difficultés pour être totalement financé dans les 48h.

La mise de demandée est très faible: 29$ + 10$ de frais de port pour les SUPER EARLY BIRD. Le pack contenant un appareil photo ainsi qu'une boite de film instantanée.
Les prix montent ensuite très doucement afin de ne pas retarder les autres financeurs.

Ne voyez pas l'appareil comme un remplaçant d'un véritable appareil instantané mais comme un objet photographique différent.

Profitez de la vidéo promotionnelle pour vous faire une opinion sur ce projet fou.

Plus détails sur le site Kickstarter.

 

First page Previous page 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 ... Next page Last page

About Me
Richard OLIER: Photographe amateur
-: Collectionneur d'arc-en-ciel mécanique

 

 

 

 

Blog Archives

 

Calendar

 

Search

 

 

Statistics
 Total posts: 235
 Total comments: 322
 Today's visitors: 4
 Total visitors: 469832

 

Synology DiskStation DS107